Un mariage trop cher? N'abandonnez pas avant d'avoir considéré toutes les options de financement!

Un mariage trop cher? N'abandonnez pas avant d'avoir considéré toutes les options de financement!

Lorsqu’arrive le plus beau jour de votre vie, vous voulez bien entendu que tout soit parfait : organiser la plus belle fête, porter la plus belle robe ou le plus beau costume, offrir aux invités les meilleurs plats. Après tout, l’occasion ne se présente pas souvent.


Mais tout cela a bien entendu un coût, et rien n’est plus frustrant que de devoir faire des concessions pour un jour aussi important. Voici donc quelques astuces pour vous aider à financer votre mariage

 

 

Budgétiser

La première chose à faire est d’évaluer le budget à prévoir. Chaque mariage est différent, chacun a une vision différente de comment les choses se déroulent, et chaque budget est donc très différent. C’est très important de connaître le coût de votre mariage car, en fonction de cela, vous saurez vers quelle solution vous tourner pour le financer. Prenez donc le temps de faire la liste de tout ce qui est payant et d’évaluer le prix de chaque élément : les alliances, le buffet, la location et décoration de la salle, le personnel, la robe et le costume, ... N’hésitez pas à demander des devis à plusieurs prestataires pour comparer les prix et ce qui est inclus dans le service.

 

 

Puiser dans vos économies

Maintenant que vous avez le budget en tête, le premier réflexe sera de voir si vous pouvez vous offrir tout cela en puisant directement dans vos réserves. Si vous rêvez d’une fête en grandes pompes, le prix peut parfois être extrêmement élevé et cette option devient tout simplement inadéquate.

 


Demander de l’aide à la famille

Il n’y a encore pas si longtemps, c’était aux parents de la mariée de financer les noces. Les mœurs ont évolué et aujourd’hui, les frais sont heureusement partagés des deux côtés de l’allée. Toujours est-il que la tradition continue d’inviter les parents et la famille à participer aux frais, partiellement ou même entièrement ! Vous trouverez d’ailleurs facilement sur internet des “listes de souhaits” à créer et partager pour aiguiller les membres de la famille sur ce qu’ils peuvent aider à financer.

 


Faire un prêt personnel

Puiser dans les économies peut être le choix le plus simple, mais un mariage est souvent suivi de l’achat d’une maison, raison pour laquelle vous pourriez ne pas vouloir toucher à votre réserve d’argent qui servira de fonds propres en cas de prêt hypothécaire. La solution : Un prêt personnel. Et cette solution est d’ailleurs assez populaire en Belgique. Selon une étude de la plateforme spécialisée TopCompare, 1,5% des prêts personnels contractés sont consacrés au financement d’un mariage. En sachant qu’en 2020, les belges avaient environ 7,5 millions de crédits personnels en cours, cela représente plus de 112 000 prêts mariage ! L’avantage est que vous n’avez pas à justifier le montant du prêt avec des factures et devis. Il vous suffit simplement de présenter les différents documents demandés comme preuve de solvabilité, et de bien estimer le coût total du mariage. L’autre intérêt de ce type de financement, c’est que vous pouvez emprunter à deux, et donc augmenter votre capacité d’emprunt pour vous accorder la plus belle salle, le meilleur traiteur, et même inclure les frais de la lune de miel !

 

Vous l’aurez compris, tout a un coût dans la vie, et ce compris officialiser son union avec l’élu(e) de son cœur. Mais comme le dit l’expression : Quand on aime, on ne compte pas !

Commenter

Avez-vous un compte sur fr.eventplanner.be? Connectez-vous ici
Vous n'avez pas encore de compte ? Rédigez votre commentaire ici :

Publicités